Logo Villes & territoires cyclables
Inscription E-lettre
Suivez-nous logo Twitterlogo Linkedin

La sécurité des cyclistes : chiffres et réalités

jeudi 25 novembre 2021
Sifr a21 1 std.lang.all

La publication des résultats définitifs de l’accidentalité des cyclistes de 2020 et les chiffres provisoires des trois premiers trimestres 2021 interpellent.

Les cyclistes représentent environ 7% des tués par accident, soit 201 personnes pour environ 400 piétons, 500 motocyclistes et 1300 automobilistes sur la même période. En 2021, sur 10 mois 117 cyclistes sont décédés hors agglomération contre 80 en agglomération, là où la pratique a fortement augmenté. Ces données brutes (et brutales) traduisent des réalités différentes : les cyclistes sont majoritairement victimes hors agglomération pour des pratiques loisir/sport, touchant une population masculine de plus de 55 ans.  
Côté accidents, les cyclistes représentent 15% des blessés graves, la moitié étant due à des chutes, sans collisions. Les déplacements domicile-travail restent peu impactés

Capture d’écran 2021 11 25 à 12.52.34
Le danger des angles morts des poids-lourds en agglomération appelle l’équipement des véhicules à gros gabarits en détecteurs. Une demande récurrente du Club. Les signalisations par stickers, obligatoires depuis le 1er janvier 2021 (décret du 17 novembre 2020), ne suffisent pas. L'Union européenne veut rendre obligatoire les détecteurs d'angles morts sur tous les nouveaux modèles commercialisés à partir de mai 2022 et dès 2024 pour les flottes existantes. 
L’autre solution pour réduire les accidents est la limitation de la vitesse. Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), le risque de perdre la vie suite à une collision à 50 km/h est de 80%, de 10% à 30 km/h. 
Bilan, chiffres et analyse de l’Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR)