Logo Villes & territoires cyclables
Inscription E-lettrelogo Twitter Suivez-nous

Les élus contre la dérogation sur le nombre de vélos dans les trains

jeudi 15 juillet 2021
1 Alain Canon Région Centre Val de Loire

Les co-président.e.s du Club des élus nationaux pour le vélo s’élèvent contre la possibilité donnée aux Régions de déroger au nombre minimal d'emplacements vélo dans les TER (trains express régionaux). 

L’amendement voté au Sénat pour la loi 3DS (Différenciation, décentralisation, déconcentration et simplification) revient sur le nombre minimal d'emplacements vélo dans les TER, décrété le 19 janvier dernier. Ce décret sur l’emport des vélos non démontés fixe un minimum de huit emplacements dédiés dans les trains de voyageurs dont l’achat ou la rénovation s’engage à partir du 15 mars 2021. 

À sa publication, le Club se félicitait de ce coup de pouce donné à l’intermodalité. Plus ambitieux que la réglementation européenne, ce nombre de huit vélos correspondait à la demande de l’ECF (european cyclists’ federation) auprès du Parlement européen. 
Ce rétropédalage envoie un très mauvais signal. « S’il est bon de donner la possibilité aux Régions d’aller plus loin que ce que fixe le décret, ce serait une régression que de leur permettre d’abaisser ce seuil, d’autant que le décret aujourd’hui prévoit suffisamment de dérogations », souligne Jacques Fernique, sénateur du Bas-Rhin, un des six co-présidents du Club des élus nationaux pour le vélo, mobilisé contre cet amendement. 

Retrouvez le communiqué, publié le 12 juillet