Logo Villes & territoires cyclables
Inscription E-lettre
Suivez-nous logo Twitterlogo Linkedin

Marche, filière vélo et propositions pour les élections 2022

mardi 11 janvier 2022
Marche

Le Club des villes et territoires cyclables et marchables a rendu public ses objectifs pour 2022, mardi 11 janvier, à l’occasion d’une conférence de presse qui a réuni une trentaine de journalistes.

« L’explosion du vélo en 2021 a mis en évidence la complémentarité du vélo et de la marche » a rappelé Françoise Rossignol, la présidente du Club, en ouverture de la conférence de presse de rentrée : « Les collectivités envisagent un aménagement différent de l’espace public : l’idée est de renverser la hiérarchie en mettant vélo et marche au sommet de la pyramide des déplacements, une place occupée aujourd’hui par la voiture (…). Les élus du club sont sensibles à cette redistribution de l’espace public ».
Le développement d’une filière économique vélo a été le second sujet abordé. Guillaume Gouffier-Cha, coprésident du Club des élus nationaux pour le vélo, en charge d’une mission ministérielle sur le développement de la filière, a apporté un premier éclairage sur le rapport qu’il remettra prochainement au Premier ministre : « Nous nous sommes appuyés sur le premier tour de France de la filière organisé par le Club. Je rendrais ces travaux lors de la deuxième quinzaine de janvier ». Les premiers constats des travaux entrepris depuis octobre dernier portent sur « l’importance de construire une filière qui ressemble au système vélo que nous voulons construire, qui ne peut être uniquement industrielle mais bien une filière économique à bâtir avec l’ensemble des acteurs (…).  La filière ne pourra croitre sans la poursuite du développement de la pratique, ce qui demande de continuer à lever les freins à l’usage ».
 

Photo conférence de presse
Les intervenants de la conférence de presse qui s'est déroulée en visioconférence.
Quatre propositions pour les élections présidentielles et législatives
En cette année élective, les principales propositions et attentes des collectivités, relayées par le Club, s’articulent autour de quatre axes pour renouveler et renforcer le plan national des mobilités actives :

  • soutenir la construction d’infrastructures (pistes et stationnement) pour sécuriser les déplacements à vélo dans tous les territoires ;
  • agir massivement sur les trajets du quotidien et notamment les déplacements domicile travail en généralisant le forfait mobilités durables (FMD) ;
  • pacifier les villes et les villages en faisant du 30 km/h la norme et le 50 km/h l’exception ;
  • soutenir et généraliser le Savoir rouler à vélo, la clé des changements de comportement pour les générations futures.

Ces propositions, déjà défendues collectivement à l’occasion du vote de la loi climat seront  portées en commun avec les associations cyclistes.

Pour en savoir davantage
Le communiqué de presse

Le replay de la conférence de presse